L’espagnol est à la Catalogne ce que l’anglais est au Québec

by

J’ai trouvé ce petit article de Michel Roberge sur Cyberpress.ca. Je comprends son point de vue sur la situation, mais il ne faut quand même pas exagérer! Québec et Calgary sont des villes à des milliers de kilomètres de distance! La culture et la mentalité sont totalement différentes. Je trouve la comparaison tirée par les cheveux! Il semble outré par la photo de la corrida pour représenter Barcelone. Or, n’ayant jamais visité l’Espagne, je ne pourrais dire si cette lapidation virtuelle est justifiée. Peut-être quelqu’un pourrait-il débattre sur ce point?

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/carrefour/200901/15/01-817986-manque-de-sensibilite.php

2 Réponses to “L’espagnol est à la Catalogne ce que l’anglais est au Québec”

  1. maeva Says:

    Je trouve qu’il exagere un peu aussi dans sa comparaison, j’avoue un peu tiree par les cheveux,d’autant qu’a mon avis la guerre des langues est bien plus presente au quebec ( bien plus francais que nulle part ailleur au Canada ) tandis que Barcelone a les deux langues , castillan et catalan , etablient langues officielles et tous ou presque sont bilingues, ce qui n’est certainement pas le cas a Quebec. Voyager a Barcelone et parfaire son espagnol ne me parait pas etre completement utopique! En ce qui concerne le document visuel choisi , la corrida, il me semble que cet embleme est tres souvent utilise pour representer l’Espagne , tout comme pourrai l’etre le chorizo ou la paella. Ce sont des cliches associes a un Pays , comme l’est l’horinial au Canada. Il s’agit d’un symbole et je ne vois pas non plus ce qu’il critique, les personnes qui voyagent a Barcelone ne s’attendront certainement pas a ne voir que des corridas , a n’entendre que du flamenco en ne mangeant que de la paella. la decouverte d’un pays ou d’une region va au dela de ce folklore touristique… il me semble.

    • carmelacast Says:

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que dit Maeva. A Barcelone, le castillan est aussi parlé que le catalan alors je ne vois pas où est l’incohérence dans le fait de proposer un voyage à Barcelone dans lequel on puisse apprendre l’espagnol soit le castillan. D’ailleurs il est évident que ce qui dérange surtout le journaliste, c’est ça, c’est que dans l’émission « Première heure » ils aient associé « espagnol » à « castillan ». Pour lui, il s’agit d’un « manque de sensibilité », mais de la même façon, on pourrait percevoir son article comme justement trop sensible. Je dirai même qu’en étant trop sensible, Michel Roberge tombe dans la paranoïa. Il est vrai que pour la plus part des gens et ce presque partout dans le monde, ce qu’on parle comme langue en Espagne c’est le castillan et grand nombre n’ont pas idée des autres langues qui peuvent exister sur ce territoire. Je pense donc que Michel Roberge, au lieu de critiquer et de jouer sur les mots, devrait plutôt écrire des articles pour informer qu’ à Barcelone on parle aussi le catalan.
      D’ailleurs, vous, qu’en pensez-vous M. Viladrich ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :