« Visca el Barça! »

by

 

 

barçabayern 

 Aujourd’hui, le 7 avril, se jouera au Camp Nou de Barcelone, la première manche du quart-de-finale de la Ligue des Champions, tournoi le plus relevé du football (soccer) européen, entre le FC Barcelone et le Bayern Munich. Le deuxième match de cette double confrontation, en format aller-retour aura lieu le mardi 14 avril à Munich.

À 14h45, heure de Montréal, le coup d’envoi sera donné entre ces deux géants, présents au plus haut niveau depuis des décennies, et auxquels des communautés entières ont finis par s’identifier. Comme nous l’avions vu lors de la conférence de Mlle Gertrúdix, le Barça représente, pour les Catalans, « plus qu’un club ». Il en va de même pour le Bayern, qui au fil des ses succès, tant sur la scène nationale que continentale, est devenu le porte étendard de la Bavière.

En plus de mettre aux prises deux des plus grandes traditions du foot, ce match donnera lieu à une confrontation entre deux des meilleures équipes du moment.

Le Barça, sacré 18 fois champion d’Espagne et 2 fois champion d’Europe, est en effet considéré comme le grand favori de la compétition. Dominateur en Liga, où il est premier devant son éternel rival du Real Madrid, il affiche une des plus explosives attaques des dernières années, marquant une impressionnante moyenne de 2,95 buts par match (109 en 37, Liga et Ligue des Champions confondues).

Le Bayern, quant à lui, revendique 21 championnats d’Allemagne et 4 Coupes de Champions. Cette année est, par contre, plus difficile pour le club bavarois, il n’est que 4e en championnat. Ses statistiques sont toutefois plus reluisantes en Europe, avec la meilleure attaque de la Ligue des Champions (24 buts marqués en 8 matches, à égalité avec… le Barça) et la deuxième meilleure défense des clubs encore en compétition (5 buts encaissés).

Malgré leurs riches histoires, cette confrontation n’est que la deuxième entre ces deux géants. Le Bayern l’avait emporté 1-0 et 2-1 lors de la saison 1998-99.

Attendez-vous donc à un match enlevant et… Visca Barça!

*** le match est diffusé sur RDS et présenté dans tous les bons bars sportifs de Montréal

Étiquettes : , , ,

5 Réponses to “« Visca el Barça! »”

  1. Èric Says:

    Barcelone 4, Munich 0

    Ils sont tous à genoux

    Florian Egly – Sport 24 – le 9 avril 2009

    La démonstration de Barcelone face au Bayern Munich mercredi soir en quarts de finale aller de Ligue des Champions (4-0) a engendré un concours de dithyrambes partout en Europe. Revue de presse, de l’Espagne à l’Allemagne.

    Ce jeudi matin, dans la presse espagnole, c’était à qui adresserait la plus belle louange. Un concert de superlatifs, de belles phrases, d’envolées lyriques. Comment pouvait-il en être autrement après le cadeau offert à tous les amoureux du football par le FC Barcelone mercredi soir au Camp Nou ? «Grandiose», «Le rêve azulgrana» pour El Mundo Deportivo, le quotidien barcelonais conquis à l’avance.

    «Quelle rouste !» ou «Barcelone a roulé sur le Bayern», même les pro-Madrilènes As et Marca ne pouvaient faire autrement que s’agenouiller devant la performance des Catalans. Une performance qui a évidemment traversé les frontières. «Messi et un Barça sublime détruisent le Bayern», analyse La Gazzetta dello Sport, qui a vu «une terrifiante exhibition de supériorité».

    Le futur champion d’Europe

    Du côté de l’Allemagne, les réactions étaient forcément un peu plus amères. «Un match dure 90 minutes. Cette exécution seulement 45 !», s’exclame Bild, ce qui ne l’empêche pas de garder son sens de l’humour. «Un Super-Messi engloutit les saucisses blanches du Bayern», faisant référence à une spécialité culinaire de Munich. A sa manière, l’outrage des dirigeants bavarois rendait aussi hommage au jeu barcelonais. «La première mi-temps était la plus affreuse que je n’ai jamais vue au Bayern», lâchait un Franz Beckenbauer dégoûté tandis que le président Karl-Heinz Rummenigge a ressenti «une honte absolue». «Avec une pression asphyxiante, des actions rapides, du jeu en triangle de rêve et des débordements latéraux, le Bayern a été un jouet pour Messi et compagnie», se lamente encore Bild. Jürgen Klinsmann était quant à lui très lucide. «Barcelone nous a montré nos limites. Il est fort possible qu’on ait rencontré le futur champion d’Europe. On a l’ambition de faire partie des quatre meilleures équipes du continent mais on a pu constater le chemin qu’il nous restait à parcourir».

    «Que justice soit faite»

    A ce sujet, le point de vue de l’entraîneur bavarois, dont la tête est maintenant réclamée dans toute la presse allemande, était unanimement partagé par les journalistes espagnols. «Si le football était juste et les institutions rigides qui le gouvernent avaient de l’humour, ils annonceraient dès aujourd’hui la fin de la Champions League, prendraient un vol depuis Nyon pour Barcelone et livreraient le trophée au capitaine Carles Puyol pour qu’il le soulève», s’enflamme As, rejoint, pour une fois, par les éditorialistes d’El Mundo Deportivo. «Qu’est-ce qu’a dû penser Franz Beckenbauer ? Il est certain que le Kaiser parierait tout pour le couronnement du Barça à Rome, lui qui sait mieux que quiconque que les Pays-Bas de 74 méritaient la Coupe du Monde alors que c’est lui qui a soulevé le trophée. Le football doit la Champions League à ce Barça. Que justice soit faite». Parce que football ne rime pas toujours avec mérite, la seule chose que craignent les Espagnols est l’éventuelle injustice qui pourrait être faite à la bande à Guardiola.

    Messi comparé à Dieu

    Partout, c’est une véritable ode qui est ainsi déclamée à cette équipe enchanteresse. «Le Barça a enseigné à tout le monde pourquoi ce sport est tellement admirable», s’enthousiasme El Mundo Deportivo, tandis qu’As choisit de saluer l’empreinte de Pep Guardiola. «Un style magnifique de perfection, un jeu implacable, un rythme superbe, un trio d’attaquants insurmontable, un bloc complet, une défense correcte. Que demander de plus ? Le Barça est moderne et il faut féliciter Pep Guardiola pour son pari, ses intentions et les résultats qu’il récolte». Auteur de deux buts et d’une passe décisive, le messianique Lionel Messi arrive quant à lui en tête du hit-parade individuel («Comme Dieu est grand !»), avec pas loin derrière un Thierry Henry «dont on aurait dit qu’on lui avait enlevé dix ans !» Dit de façon plus poétique, le résumé de tous ces éloges sonne ainsi dans As. «Le Barça a interprété une symphonie où il n’y a que son efficacité incontrôlable qui puisse interrompre la beauté de son jeu. En voyant ce spectacle, il faut considérer le football comme une harmonie que seuls quelques musiciens sont capables d’obtenir dans ce sport».

  2. carineebene2009 Says:

    Justement, en parlant du Barça je viens de me rendre compte qu’en fait le FC Barcelone ne représentait pas seulement un Club de Football(Quoique ce soit cette équipe de football qui l’a rendu populaire), mais aussi, un club de handball, de basketball, de football en salle…Je suis bien contente de l’avoir su au moins j’ai appris quelque chose ce soir.

    De même, j’ai appris toujours sur le site du club, que le FC Barça avait recément offert une fondation pour aider les jeunes à s’épanouir dans la société au Mali. Le geste est grandement apprecié.
    Carine Ébène.

  3. Livia Minyangadou Says:

    En tous cas, le score du Barca vs Munchen est de 1-1! Les barcelonais on marqué a la 73′ minute! apres un but de Keita, un malin pares le But de Ribery a la 47′. Oui, oui, quand ils ont egalises, mon coeur s’est rempli de joie😀

  4. un fille qui voudré des renseignement Says:

    je voudrais savoir se que veux dire  » visca el barça  » jai regardé sur les sites de traduction mais je ne trouve pa aider moi merci !!!!

    • nicoescu Says:

      Visca Bara

      ou Visca el Bara, est une acclamation (un cheer) en catalan qu’on pourrait traduire par Vive le Bara ou Longue vie au Bara .

      Voil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :