l’iPhone du comte Guilfred le Velu (by Microsoft)

by

Voici un extrait d’un article du journal « The Seattle Times » dans lequel le chercheur canadien de Microsoft, M. Bill Buxton, parle de la légende du comte catalan Guilfred le Velu.

Selon lui, le geste de glisser les doigts trempés de sang sur l’écu du comte et d’y dessiner ainsi le blason catalan, serait, en 897, le premier cas de « multitouch », la technologie d’écran tactile de nos iphones actuels (sic)…

Bill Buxton, a principal researcher for Microsoft Research based in Toronto, Canada, spends 25 percent of his time working with product teams across the whole company. At the more theoretical level, he discusses technology as a human prosthesis, but he favors metaphors that are as far away from technology as possible.

Here are some of Buxton’s more memorable metaphors from his MIX keynote, workshop and interview:

The Catalan flag and multitouch. Multitouch is the touch-screen technology that allows you to put two fingers on an iPhone and pinch or pull to zoom in and out. During his Tuesday keynote, Buxton credits it to the Count of Barcelona Wilfred the Hairy in 897. During a battle, King Charles the Bald dipped his fingers into Wilfred’s war wounds and dragged his fingers down a golden shield, leaving blood streaks on the shield. Red bars across a yellow background became the flag of Catalan, which is now part of Spain. Buxton called it the first case of multitouch.

2 Réponses to “l’iPhone du comte Guilfred le Velu (by Microsoft)”

  1. Céline Says:

    Je suis ravie que l’histoire des Quatre barres fasse les actualités, mais il m’arrive de croire, comme ça, par hasard, qu’on va chercher un peu loin les origines d’un phénomène… même dans les légendes! Serait-ce un coup de marketing pour attirer les Catalans, qui sont peut-être particulièrement branchés et techno, si l’on se fie à leur présence sur Internet? Vous me permettrez de douter du géant de l’informatique dont il est question ici.

  2. Natacha Says:

    Cette comparaison me fait bien rire.

    Bien des situations où on inclut le toucher, des doigts et une surface plane pourrait être considérées comme un cas « multitouch ». Au point de dire que c’est le premier cas… boff.

    Je ne suis pas historienne, mais entre des millions de siècle avant Jésus-Christ et l’an 897, il devrait y avoir quelques autres exemples à citer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :