Ball dels Cossiers à Mallorca

by

La danse des cossiers :

Comprend un groupe de danses populaires majorquines qui sont dansées à de différents villages de l’île mettant en évidence Manacor, Alaró, Algaida et Montuïri.

Les danseurs son cossiers (le nombre est variable) et la dame (que selon le village il peut être homme ou femme) et en quelques localités ils les accompagnent d’autres personnages comme le démon. Normalement la danse est réalisée en traçant un cercle (avec la dame au demi) malgré les danses les plus solennelles (par exemple l’Offreles Mouchoirsou le Mercançó) ils sortent de la norme.

Histoire

Son origine semble se sentir dans les réhabitants catalans de l’île, des références et des similitudes de la danse se sont trouvées à la Principauté, et en un principe seraient mêlés de la procession du Corpus qu’ils finiraient par s’intégrer dans les fêtes patronales des villages.

L’origine de ces danses accouche que pas bien entendu, il y a des spécialistes qui ils disent qu’étaient des danses païennes d’adoration, reconnaissance, cultivé aux tu dois… et que de façon initiale l’église les interdit même si petit à petit il est à les intégrer comme des danses dans ses rituels, ainsi donc ils se sont convertis en danses religieuses. Aux cossiers la dame représente le bien et le démon le mal,aquest essaye de faire tomber la dame dans le mal, tandis que les cossiers ont la fonction de l’aider à ne pas tomber et à la protéger du démon.

Il y a de différentes danses qui peuvent être dansées et chacun va accompagnée par sa propre musique, celle-ci, généralement, jouée avec un tambourin et un chalumeau.

cossiers_algaida_01 Les danses et les chansons 

Les danses sept hommes, six cossiers et la dame, accompagnés de la figure du démon, les réalisent. Les danses sont réalisées avec de la musique de chalumeau et tambourin, à l’exception des Mouchoirs qu’il inclut aussi panais. La plupart des danses sont exécutées avec les cossiers en cercle et la dame au milieu, à la fin de l’action celle-ci foule d’habitude le démon. Ils sortent de ce schéma le Mouchoirs et l’Offre.

Les danses qui à l’heure actuelle interprètent les cossiers sont Fleur de MyrteMaître Joanle Roi ne pouvait pas, la Gallineta Rossa, vous l’Ouvrez-mes, sa Danse Nouvelle, se Mouchoirs, se Mercançó et l’Offre. Se Mocadors s’utilise pour accompagner les autorités civiles ou ecclésiastiques, l’Offre a seulement lieu dans l’église le jour du patron et se Mercançó est aussi seulement interprété jour 24 août pour les autorités civiles.

Fitxer:Cossiersmont1.JPGLes robes

Les six cossiers sont habillés deux de jaune, deux de rose et deux de verts ; la couleur influence aussi sur la danse parce qu’ils se placent de manière alterne. La chemise des danseurs est blanche entourée avec une ceinture large de couleur. Sur les épaules et la poitrine ils portent une capeta, appelée « sa pointe », avec des représentations de saints tu en imprimes (« relliquis »). Des pantalons de souffles blancs apportent aussi une jupe courte appelée « tunnel » et à dessous, culottes avec des sonnettes en diagonale et la chaussure espadrilles de la même couleur. Le chapeau est de paille d’aile large mais ramassage en forme de tuile, il rencontre décoré des fleurs artificielles (anciennement en soie ou de papier et à l’heure actuelle de plastique) et miroirs, aussi une flocadura de trois rameaux en accroche dicton « meurtri ». À la main ils portent un mouchoir qui anciennement était en soie à avec des pousses de basilic. La dame porte un pantalon normal de couleur blanche qui le couvre une jupe plus longue que celle des cossiers et florejada. La blouse aussi blanche ne porte pas la capeta et son chapeau est plat et coupé. À une main il porte mouchoir et du basilic mais à l’autre bandes et sonnettes pour marquer le ritme.

Le démon

Le démon ne forme pas de partie estrictu sensu des cossiers mais il est une figure qu’il l’accompagne et on ne comprendrait pas la danse ni la fête sans lui. Sa fonction principale est d’ouvrir pas à la comitivat et de faire de la place par la danse mitjançan une il barrota et une llendera. Pendant la danse il danse aussi en imitant de manière gracieuse des algues pas des cossiers pour être foulé par la dame à la fin de la danse.

Le démon poursuit aussi les jeunes qui le provoquent avec des cris pour les frapper avec la llendera pendant le parcours ou quand ils finissent les danses. Pour cela il est habituel que nulle part de se laisser fouler, il ne lâche il la barrota pour pouvoir courir plus rapide.

Il porte un masque, anciennement de bois, avec des cornes de bouc voûtées et aussi des sourcils et des biverres de crin de cheval. La robe est de sac lié avec corde et avec des motifs décoratifs de l’enfer. À la fin du dos il porte un grelot que les enfants les plus osés essayent de faire sonar. Aux deux mains porte une il barrota et une llendera pour faire de la place et poursuivre les joves.

Source:

http://www.mallorcaquality.com/ball-dels-cossiers/

http://www.translendium.net:8080/kwik_bare/url.do&MARK_COMPOUNDS=0&REMOTE_ADDR=132.204.243.110&MARK_MEMORY=0&MARK_ALTERNATIVES=0&MARK_CONSTANTS=0&CREATE_CODING_LIST=0&MARK_UNKNOWNS=0&translationDirection=CATALAN-FRENCH&url=http://ca.wikipedia.org/wiki/Cossiers_de_Montu%C3%AFri&subjectArea=(GV)

http://www.youtube.com/watch?v=Iir-RU1rIIQ&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=eZVplRKKPV0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :