La déchéance d’une famille aragonaise

by



Je fouillais sur le blogue en écoutant Tout le monde en parle, quand soudain Guy A. Lepage se met à parler d’un nouveau feuilleton sur CTV, The Borgias qui débutera en avril 2011.

La famille Borgia,  qui disait descendre de Ramire 1er d’Aragon, qui fut le premier roi d’Aragon, vient des terres aragonaises, plus précisément dans la région de Borja. Ils quittèrent leur terre natale au XIIIe siècle dans le but de faire la reconquista de la ville de Xàtiva dans les Royaumes de Valence. Même si les Borgia sont patron des arts, la famille est accusée de plusieurs crimes dont : l’adultère, la simonie, le vol, le viol, l’inceste, la corruption et le meurtre. Ce qu’ils voulaient? Le pouvoir…

Les grands noms de cette famille :

  • Calixte III
  • Alexandre VI
  • César Borgia
  • Lucrèce Borgia
  • Giovanni Borgia, duc de Gandie

Tout débuta quand Alfonso Borgia est nommé pape sous le nom de Calixte III en 1455. Calixte III avait un fils adoptif (et neveu) du nom de Rodrigo de Borja. En 1492, un nouveau pape est nommé, Alexandre VI, mieux connu sous le nom de Rodrigo de Borja. Il ne fut pape que 11 ans, on le considère aujourd’hui comme un antipape, ce qui crée un certain tumulte  dans la liste officielle des souverains pontifes. En 1470, il fait la connaissance de Vanozza Catanei, qui lui donna quatre enfants : Joan, César, Lucrèce, et Geoffroi. En 1489, il entreprend une  nouvelle liaison avec une fille de 15 ans, alors qu’il frôle la soixantaine. De cette relation naitra Laura.

En 1494, on l’accuse de simonie et de corruption de toute sorte. Sa vie privée faitscandale : on rapporte un épisode au cours duquel le pape aurait violé et jeté le seigneur de Faenza, Astorre Manfredi. Plusieurs crimes s’en suivront, selon certains dires,  sa progéniture atteint son paroxysme la nuit 31 octobre 1501 avec la danse de cinquante prostituées entièrement nues et d’un concours arbitré par César et Lucrèce pour évaluer et récompenser les prouesses de virilité des assistants. À la mort d’Alexandre VI, plusieurs récits ont circulé qui faisaient référence à des pactes avec le diable.

César Borgia, fils d’Alexandre VI, est né en 1475 porte le titre de  duc de Valentinois et de Romagne, prince d’Andria et de Venafro, comte de Diols, seigneur de Piombino, Camerino, et Urbino, gonfalonier et capitaine général de l’Église, condottiere, cardinal. Il fut pillé les caisses papales dans le but de conquérir la Toscane. Il aura 12 enfants, dont  onze enfants  illégitimes. Il sera emprisonné et meurt à l’âge de 31 ans. On l’accuse d’avoir fait assassiner son frère aîné, le duc de Gandie dont il est jaloux, et d’entretenir un commerce incestueux avec sa sœur, Lucrèce qui elle est accusée d’avoir des relations avec son frère et son père.

Bref, la famille Borgias, quoiqu’au passé scandaleux, laisse une histoire importante derrière elle, surtout au niveau de l’art de la renaissance. Elle influencera plusieurs peintres et artiste.  On retrouvera des références à la famille Borgia dans les BDs et  dans le fameux jeu vidéo Assassin’s Creed. Je vous suggère pour plus de détails d’ouvrir vos téléviseurs en avril, et de suivre la série qui semble s’avérer des plus intéressantes.

 

La Bande-annonce – César Borgia Vs Ezio Auditore

Assassin’s Creed

Personnage d’Alexandre VI dans Assassin’s Creed

 

 

Advertisements

6 Réponses to “La déchéance d’une famille aragonaise”

  1. erikadahl Says:

    Voici la liste des épisodes : http://www.imdb.fr/title/tt1736341/episodes
    Après quelques recherches, la premier épisode est ce dimanche 3 avril à 22h sur les Chaines Bravo et Showcase (USA) Sinon au Canada, pour CTV ça ne devrait pas tardé, puisqu’elles sont affiliées

  2. philhip29 Says:

    Le cours de catalane est en fait une ouverture sur ce qui nous entoure. Avant je n’avait jamais entendu parler de cette culture. Mais voilà qu’en réalité elle est partout au Québec et je ne le savais pas!

  3. Èric Says:

    « À Rome, sous le règne des papes valenciens de la famille Borgia, Calixte III (1456-1458) et Alexandre VI (1492-1503), on apprend, on parle et on écrit le catalan, car c’est la langue familiale des souverains pontifes ». [www.culcurcat.cat]

    En Italie ils étaient connus comme les Catalans, une phrase du Cardinal Pietro Bembo lors de l’arrivée du premier Pape Borgia est devenue célèbre: Oh Dio, la Chiesa romana in mani dei catalani! (« Oh, mon Dieu! L’Église romaine aux mains des Catalans! »). [Viquipèdia – http://ca.wikipedia.org/wiki/Fam%C3%ADlia_Borja ]

    Il faut tenir compte qu’à cette époque même le Roi de la Catalogne Aragon avait établi sa cour à Naples et on comptait vraiment sur lui pour protéger Constantinople de la menace turque, d’où l’intérêt d’avoir un Pape d’origine catalane, soit proche du souverain catalan qui régnait en Méditerranée et le seul capable de défendre la chrétienté.

  4. erikadahl Says:

    Merci pour l’ajout Èric, juste que j’ai du abréger pas mal… Il y en a tellement à dire !!! Je suis tout de même surprise qu’à Rome, on avait inclus le Catalan. On voulait un pape apte de défendre la chrétienté ? Ils ont peut-être réussit … mais avec tout les crimes de la famille Borgia…on était plus dans le pêché qu’autre chose, je crois, et en plus on parle de ‘Pacte avec le diable’ ….

    Philippe : C’est le cas de tout les cours, ouvrir nos yeux dans le but d’apprendre 🙂

    Bref, j’ai vraiment hâte de voir l’émission, avec la quantité de crime commis par la famille, empoisonnement, meurtre, etc, le taux de violence risque d’être élevé par épisode ! hehe !

  5. alexisbissonnette Says:

    J’ai joué à tout les opus de la série Assassins Creed. Dans mon ignorance je n’avais jamais réalisé que les Borgias du jeu était une inspiration de la véritable famille. Leur histoire est noire et intriguante. Merci de ta clarification

  6. inaescobar Says:

    Ce matin j’écoutais à Radio-Canada dans l’émission de Christiane Charrette, (Art et culture), où Anne-Marie Withenshaw et Hugo Dumas faisait leur critique sur la série des Borgias. Ils mentionnent que cette série promettait un amalgame de sexe et d’histoire rocambolesque. Mais à leur étonnement et déception, il ne s’agissait pas vraiment de cela. Withenshaw mentionne qu’à la troisième minute du 1er épisode, il y a une scène d’amour charnel où l’on aperçoit François Arnaud nu comme un ver… Les pauvres animateurs ont l’air déçus! Je crois que le manque de sexe dans la série les offusque un tantinet ! Apparemment cette série ne pousse pas aussi loin que les Tudors. Donc, pour cette raison ils mentionnent qu’elle occupe une coche en-dessous… heu…Ok. Leurs attentes s’arrêtent aux désirs de scènes qui provoquent. À leur déception, ce qui ressort de cette série est l’élection d’un pape espagnol …et la corruption déjà présente à cette époque. Au moins, ils ont mentionné la réussite et la beauté des costumes. Quelle culture…. Art et culture : Radio-Canada.
    Bon, je crois que dimanche c’est le premier épisode. On pourra faire notre propre critique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :