Une œuvre maîtresse de Dali au Canada

by

À l’adolescence, je suis allé plusieurs fois dans les Maritimes avec ma famille. Mon père nous amenait toujours visiter quelques musées, ce qui ne nous plaisait pas toujours, évidemment. Un bon jour, à Fredericton au Nouveau-Brunswick, mon père décide que nous allions visiter une galerie d’art. Oh oh, encore pire qu’un musée! Il s’agissait en fait de la galerie Beaverbrook, au centre-ville de la capitale provinciale. Quelques secondes après y avoir mis les pieds, j’ai été subjugué  par une œuvre grandiose qui surgissait en plein devant moi. C’était un Dalí. La toile était immense, elle était en plein centre, là, en haut des escaliers. J’avais l’impression que l’immense cheval blanc au milieu de la peinture allait me sauter dessus.

Santiago el Grande
Santiago el Grande, 1957, huile sur toile, galerie Beaverbrook, Fredericton, N.-B., Canada

En fait, le cheval se cabre au-dessus d’une explosion atomique. Un peu bizarre à priori, mais quand on sait que cette peinture est l’œuvre de Dalí, on n’est plus surpris du tout. Intitulée Santiago El Grande ou Un rêve de l’unité cosmique, la peinture représente l’apôtre St-Jacques, saint patron de l’Espagne, qui brandit un crucifix en guise d’épée, tout en chevauchant une bête qui saute au-dessus d’une explosion atomique. En regardant de près, on remarque aussi un ange dissimulé dans le cou du cheval. Il apparaît de nouveau et successivement sur la gauche, comme s’il montait au ciel, un peu comme le Christ sur la droite. Un coquillage, symbole de St-Jacques, est aussi accroché au harnais du cheval, sur son cou. La qualité photographique de la peinture est marquante, surtout en raison de la taille de la peinture (voir la photo avec les enfants). Dalí incorpore aussi des aspects tridimensionnels et de transparence. Cette œuvre fait partie d’une série d’œuvres surréalistes de Dalí explorant le mysticisme nucléaire, lequel fait état de deux préoccupations du peintre à cette époque, soit  l’Église catholique et la physique nucléaire. Un peu étrange comme combinaison, mais plus rien ne nous surprend lorsqu’il est question du personnage qu’est Salvador Dalí.

À l’origine, Dalí avait offert la peinture à l’Église catholique d’Espagne, qui l’avait refusé, sans doute en raison des nombreuses controverses entourant le peintre. L’œuvre sera plutôt acquise par un collectionneur canadien, James Dunn, qui en fera cadeau à la galerie Beaverbrook en 1959. Trois autres peintures de Dalí suivront. Dalí affirmera par la suite qu’il avait déjà rêvé que la peinture se retrouverait dans une obscure galerie d’art canadienne…

Sources: Meeting Dali!  Assorted Nonsense  MSNBC – New exhibit may challenge perceptions of Dali  Galerie d’art Beaverbrook

 

Étiquettes : , ,

3 Réponses to “Une œuvre maîtresse de Dali au Canada”

  1. erikadahl Says:

    J’adore ce style, un peu après-guerre, où Dalí mélange science et religion, tout pour créer la controverse, puisque depuis toujours, on le sait, science et religion font 3 !!!

    Très bel article.

    Tu sais si on retrouve des pièces d’art  »Dalisienne » dans d’autre musée canadien ? mieux, Au Québec ? J’aimerais en voir de mes propres yeux😀

  2. Marc P. Says:

    Il y a quelques Dali au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa. Tu peux voir une oeuvre au
    http://cybermuse.beaux-arts.ca/cybermuse/search/artwork_f.jsp?mkey=1511

  3. Lise Trudel Says:

    Cette œuvre ma impressionné il y a plus de 30 ans, je passai a Fredericton avec mon maris qui ma déposer dans cette ville pour que je puisse la visitée .Quel surprise, il y avait un musée, ce fut le premier contacte en entrent de voir cette immense toile de Dali je me sentais petite face a cette œuvre. Tout au long de ma vie je décrivais cette beauté de bleu ciel mais personne ne connaissait cette toile géante de Salvador Dali.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :