Andreu Nin i Perez, le communiste catalan

by

Andreu Nin i Perez est né le 4 février 1892 à El Vendrell à Tarragone. Fils d’un cordonnier et d’une paysanne catalane, il a grandis dans une famille impécunieuse. Malgré le manque d’argent, sa famille s’est sacrifiée énormément pour son éducation et ce qui lui a permis d’entreprendre des études dans un Collège d’enseignement à Tarragone. C’est ainsi qu’une fois les études complétées, il prit route pour Barcelone pour enseigner et il arriva à la capitale de la Catalogne juste au moment où de grands changements sociaux et culturelles s’entreprirent vers la fin de la Belle Époque et le début de la Première Guerre Mondiale.

La neutralité de l’état espagnol durant la Première Guerre Mondiale a permis à la Catalogne de s’accroître industriellement et ceci même après les pertes coloniales de Cuba et des Philippines en 1898. Cela dit, un mouvement social important des classes ouvrières s’est développé dans les villes avec l’arrivée sans cesse des immigrants travailleurs provenant des campagnes et l’un d’entre eux est Andreu Nin i Perez. Tout comme la plupart des jeunes contribuables dans ces années de prospérités industrielles en Catalogne, Andreu Nin faisait allusion et supportait les mouvements gauches nationalistes qui assuraient les biens des classes travailleurs alors que l’état se concentrait sur les bourgeois. Courageux et déterminé, il quitte son poste d’enseignement peu après son arrivée à Barcelone et il se joint à la cause révolutionnaire gauche à Barcelone où avec ses talents oratoires et de ses connaissances en histoire, il devient journaliste et orateur pour enfin travailler pour la C.N.T. (Confederacíon Nacional del Trabajo) dans les années qui ont suivi 1917.

Andreu Nin i Perez est aujourd’hui connu pas simplement pour son travail au sein de la C.N.T., mais pour ses intérêts syndicalistes auxquelles il va entreprendre des démarches pour apporter des idéologies communistes et trotskistes en Catalogne à partir de ce qu’il va apprendre de la révolution soviétique et de son Armée Rouge. En effet, en 1921, alors agé de 29 ans, Andreu Nin part pour Moscou pour représenter la délégation Espagnole dans la 3e conférence de l’Internationale Communiste et dans la célébration de la fondation de l’Internationale Syndicale Rouge (ISR), une organisation syndicaliste qui cheminait parallèlement avec l’Internationale Communiste. Son séjour dans le pays rouge dure 9 ans et il retourne à son Catalogne natal en octobre 1930. Durant ces 9 ans, il a connu des développements personnels significatifs. Il travaillait dans le secrétariat de l’ISR. Cependant, dû à des conflits internes au sein de l’organisation russe et au déclin de la Partie Communiste de l’Espagne à partir de 1925, Andreu Nin décide de prendre parti une fois de plus dans la révolution catalane. Avec la fin de la dictature de Primo de Rivera, la première république catalane depuis le 11 septembre 1714 était en vue de se former, mais Andreu Nin confronte à des difficultés de réintégration au mouvement évolutionniste à son arrivée à Barcelone. Ensuite, il n’avait aucune rentabilité financière. Alors, en étant un grand savant de la littérature russe, il décide de traduire les œuvres évolutionniste de Léon Trotsky en catalan qui lui porte fruit peu à peu financièrement. Ces idéologies basées sur le Marxisme de Léon Trotsky sont en fait très importants pour lui. Léon Trotsky était un comrade proche d’Andreu Nin et ils se correspondaient souvent au sujet du mouvement communiste en Espagne. En réalité, comme mentionné au-dessus, la Partie Communiste de l’Espagne n’exerçait aucun pouvoir dans cette époque. Elle ne portait aucune influence politique dans les mouvements populaires catalans et elle était plutôt inexistante avec les dirigeants emprisonnés. Cela ne suffisait pas à Andreu Nin.

Durant plusieurs années, Andreu Nin travaillait dans la traduction des œuvres classiques russes en Catalan et Il contribuait dans une petite organisation communiste nommée le Gauche Communiste. Mais son succès en étant un militant révolutionnaire commence seulement après la grève générale en octobre 1934 lorsqu’il va fonder avec son compatriote Joaquín Maurín la partie politique P.O.U.M (Partido Obrero de Unificacíon Marxista ou Parti Ouvrier d’Unification Marxiste). Suite au défait des ouvriers durant la grève générale, Andreu Nin réalise que le mouvement révolutionnaire manquait des dirigeants qui pouvaient amener les gens dans la bonne voie afin de triompher. Alors, il utilise tout son temps à la formation d’un groupe de meneurs et c’est ainsi que P.O.U.M commence ses activités politiques le 29 septembre 1935 en Catalogne. P.O.U.M va même participer à la guerre civile espagnole contre les anarchistes et surtout les fascistes franquistes et à une semaine d’affrontements militaires entre les forces au pouvoir en mai 1937 entre différent parties populaires de l’époque dont le PSUC et la CNT. L’écrivain américain George Orwell va aussi se joindre à Andreu Nin à sa cause et à P.O.U.M.

Les évènements de mai 1937 ont mis fin à la vie d’Andreu Nin i Perez. Il fut capturé par la police et ensuite torturé et assassiné le 20 mai 1937 à Alcalá de Henares, mais sa partie politique va continuer exister jusqu’en 1980. Bref, Andreu Nin i Perez a réussi à devenir le leader le plus connu des mouvements communistes en Catalogne avec ces idéologies et expériences qu’il apporta de la révolution soviétique. Aujourd’hui, la Catalogne se souvient encore de lui et on retrouve une plaque commémorative à son nom sur les Ramblas de Barcelone, tout près de la Plaça Catalunya.

Yi Ran Weng

———-

Sources: http://www.fundanin.org/solano29.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Andreu_Nin

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :