Conférence sur Alghero, patrimoine catalan de la Sardaigne

by

Au début de la session, j’ai eu la chance de pouvoir assister à la conférence sur Alghero, qui se tenait la Casa D’Italia le 18 janvier dernier, à Montréal. Ce fut vraiment intéressant, car cela m’a permis d’en apprendre davantage sur cette petite ville de l’Italie, qui est à la fois une entité de la Catalogne. Voici ce qui nous attendait durant la soirée :

En avril dernier, Panoram Italia publiait un article intitulé Alghero, la Barceloneta sarda. Dans la foulée de cet article, l’Association sarde du Québec, le Cercle culturel catalan et la Médiathèque en études catalanes de l’Université de Montréal présentent la conférenceALGHERO : patrimoine catalan de Sardaigne. Cet événement faisant le pont entre les communautés sarde, italienne, catalane et québécoise aura lieu à la Casa d’Italia le mercredi 18 janvier 2012 à 19h30.

Ce voyage historico-linguistique abordera l’histoire, la langue et la culture métissées de la ville d’Alghero, de même que ses principaux attraits touristiques et sa gastronomie. La conférence sera suivie d’un cocktail et d’une dégustation de produits locaux. Un tirage d’articles sardes et catalans aura également lieu en fin de la soirée.

http://www.mediatheque.cat/index.php?option=com_content&view=article&id=87&Itemid=91

En effet, Alghero, ou Algher en catalan, est une petite ville en Sardaigne, dans la province de Sassari, où les gens parlent encore le catalan. Toutefois, le catalan algherois a certaines variantes avec celui de la Catalogne. La conférence expliquait en détail l’histoire d’Algher, jusqu’à son état actuel. Le conférencier, Marc Pomerleau, québécois «de souche» et ancien étudiant du cours, s’est découvert une vraie passion pour la culture catalane. Il est  justement allé visiter Alghero, et  a ainsi pu nous transmettre ses connaissances sur cette ville. Il nous a  parlé de tout, passant de l’histoire d’Alghero à sa situation présente, tout en nous parlant de ses attraits touristiques et de ses patrimoines culturels. Ce fut une très belle présentation, et très enrichissante, qui a terminé sur une bonne note ; plusieurs tirages et bien entendu, une bonne dégustation de nourriture et de vins typiquement algherois. Miam!

Je vous invite à regarder ce vidéo. C’est un reportage sur la ville d’Algher qui explique la relation de celle-ci avec la Catalogne. De plus, il nous parle  de Franca Masu, chanteuse sarde d’Algher qui aime transmette son histoire en Catalogne et aller y chanter. Elle se considère elle-même catalane. Voici donc le lien, ainsi que la traduction en français du reportage :

Vers 1323, et même un peu avant, l’Île de Sardaigne, la Sicile et Naples ont été pris par les Catalans cette prise marque le début de la domination catalano-aragonaise qui s’achèvera vers 1720

Depuis 1720, L’Alguer a été une ville isolée, délaissée…
240 ans plus tard, nous ne savions plus quelles étaient nos origines, quelle était notre identité

Le premier contact humain que nous avons eu avec les Catalans après 1720 a été en 1960, quand 1200 Catalans sont venus nous rendre visite en bateaux,le premier contact humain entre les deux peuples

La ville de L’Alguer s’est embellie pour accueillir ces gens qui venaient de l’extérieur et que nous appelions « frères catalans », sur des affiches collées partout dans la ville

Ils ont même amené « la Moreneta » dans notre ville et les Alguérois, qui rencontraient ces gens qui parlaient comme eux, ont été très émus parce que les gens se disaient « comment est-ce possible qu’ils parlent comme nous? pourquoi? »

Moi, à l’époque, j’avais environ 18 ans et je ne savais pas vraiment si j’avais une identité et une culture propre

Disons qu’après la visite de ces Catalans, L’Alguer s’est finalement ouvert les yeux les gens ont commencé à comprendre, à lire pour connaitre leur propre histoire, leur propre identité, d’où ils venaient. Et grâce aussi aujourd’hui aux vols commerciaux « low cost » il y a cette nouvelle route entre Gérone et L’Alguer qui s’est tracée dans le ciel, comme une bénédiction

Il y a environ 15 000 personnes qui parlent le catalan à L’Alguer voilà pourquoi je dis que, grâce à des gens comme vous qui venez ici, nous avons retrouvé la confiance nécessaire pour parler notre langue et cela est quelque chose d’énorme, une très belle chance pour nous… merci!

FRANCA MASU

Dès la première fois que je suis allée en Catalogne j’ai pu constater le grand intérêt qu’il y a là-bas pour L’Alguer, les Alguérois et toute la culture de cette ville, considérée comme une soeur qui se veut proche de la Catalogne

J’ai également remarqué cet intérêt par le biais d’un public très enthousiaste vis-à-vis de mes spectacles,de ma musique et de ce que je raconte sur cette ville et sur ma terre

En fait, quand je vais en Catalogne je parle de L’Alguer, mais j’amène avec moi également toute l’île car je dis toujours que je suis d’abord Sarde, ensuite Catalane. Je me sens donc méditérranéenne

Une chanson très particulière est « Carreronet ». On peut dire qu’elle parle de migration Quand on est loin de son pays, on soufre beaucoup, vraiment beaucoup. Cette chanson est devenue une sorte de « flamenco alguérois »

De plus, voici le site officiel de l’Algher où vous pouvez trouver plusieurs informations récentes sur la ville, telles que sur le gouvernement, les services offerts, ainsi qu’une description de la vie là-bas, leur culture et activités traditionnelles.

http://www.ciutatdelalguer.it/sindaco.htm

Emmanuelle D. Lambert

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :