Gérone, une ville qui retrouve son image

by

Gérone est une ville qui fait partie de la Catalogne, non loin de Barcelone, et pour qui les problèmes économiques des dernières années ont eu un impact considérable. Au cours des 30 dernières années, elle a du reconstruire son image en apportant certains changements à sa métrople.  L’article nous parle de cette nouvelle image de dont jouit Gérone, ainsi que les moyens qu’elle a utilisés, afin de réussir son objectif. Pour elle, la crise économique fut un moyen positif pour arriver à cette fin. Par exemple, ils ont en 1991 implanté une nouvelle université, ainsi que de développer et enrichir le potentiel de cette ville. Tout ça pour passer de la ville mausade à une petite ville de «bonne vie». Tel que cité dans un article sur le site ci-joint :

 Le mensuel Descobrir Catalunya lui consacre en mars son numéro 166 en titrant « Instants de bonne vie dans une ville charmante ». Sans travestissement, une fine sélection d’atouts est détaillée, parmi lesquels une histoire abondante, des traditions non surjouées, un statut qualifié de « capitale du bien manger » et une effervescence artistique étalée à l’année, souvent comparable à l’offre montpelliéraine voire toulousaine. Dans une approche éminemment barcelonaise et objectivement « bobo », le centre historique, l’ambiance et l’art de vivre, la taille humaine de Girona, exaltent le titre du groupe Sàpiens Publicacions, sis à Badalona. Cette perception extérieure, propre aux prescripteurs de destinations touristiques, met en avant le « caractère introverti » des habitants, visiblement acteurs d’une Catalogne singulière et authentique aux yeux de la cible, barcelonaise au sens le plus large.

Source: http://www.la-clau.net/info/7233/ancienne-cite-grise-girona-developpe-son-image-cosy-7233

http://www.open.cat/article/fr/1265/girona-star-des-magazines-un-hasard

Brièvement, cette citation nous explique qu’en 2012, Gérone a eu la chance d’être la cible de critiques et commentaires positives via le mensuel Descobrir Catalunya, journal et revue catalane(voici ci-joint le site web). En effet, ils la décrivent comme étant une petit ville chaleureuse avec beaucoup d’histoire, où il y est très bon d’y manger, sans oublié leur talent artistique. De plus, ils y expliquent la vision extérieure des gens ou des villes aux alentours.

Source : http://www.descobrir.cat/

Toutefois, un autre journal, «le numéro 67 du trimestriel Terres Catalanes», en 2012, a fait un comparatif avec une étude fait en 2009, et ainsi découvrir que malgré l’effervescence de cette ville actuellement, la crise économique amène des conséquences négatives. En effet, depuis 2006, le taux de chômage a grampé de près de 10%.

Cependant, la tranche d’âge majoritaire dans la ville, les 35-44 ans, rencontrait 14,48 % de taux de chômage en février 2012, contre à peine 4,79 % en novembre 2006, deux pourcentages enviables pour Perpignan.

Source: http://www.open.cat/article/fr/1265/girona-star-des-magazines-un-hasard

Finalement, la ville est perçue par deux angles différents, mais qui ne lui enlève pas moins toutes ses caractéristiques attractives ainsi que les changements apportés des derniers années. En effet, Descobrir Catalunya lui concède tous ses efforts et en fait sa promotion, tandis que Terres Catalans a une vue plus objective et qui ne s’empêche pas d’évoquer certains de ces problèmes, malgré sa transformation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :