Archive for février 2013

Barcelonnette de Provence

février 27, 2013

barcelonnette

En préparant le cours d’aujourd’hui, j’ai trouvé une carte avec les acquisitions territoriales de Louis XIV pour la France. J’ai été surpris de trouver l’incorporation de la Barcelonnette (sud-est de la France) à la suite du Traité d’Utrecht de 1713, entre l’Angleterre et la France, vers la fin de la Guerre de Succession au trône de la Monarchie hispanique.

Actuellement, Barcelonnette est une commune française, sous-préfecture du département des Alpes-de-Haute-Provence, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Une petite recherche sur internet m’a permis de découvrir que la ville de Barcelonnette a été fondée en 1231 par le fils de Douce de Provence, soit le comte de Barcelone Raymond-Bérenger IV, qui était aussi le comte de Provence. 

Blason_Barcelonette_04.svgLa partie dextre du blason de la ville rappelle la maison de Barcelone. La partie senestre évoque saint Pierre, patron de l’église

En occitan vivaro-alpin, il est dit Barcilona de Provença ou plus rarement Barciloneta selon la norme classique.

Outre cette Barcelonnette de la Provence, souvenez-vous qu’il y a aussi la Barceloneta de la Sardaigne: L’Alguer (Alghero).

Pensez à vos vêtements : une maison de mode catalane à la Mercedes Benz Fashion Week à New York

février 27, 2013

La mode, toujours une expression créative et artistique personnelle, est un style de vie. En général, et en pensant à lhistoire, la majorité des couturiers et designers sont européens grâce à limportance la mode a eu dès lorigine de la civilisation occidentale. Sans doute, la Catalogne nous a fourni avec des designers, même si sa présence dans le monde de haute couture est une minorité la ville de Barcelone est très connue pour son esprit de créativité, culture et art y inclut la mode. Deux des marques les plus reconnues, à lorigine catalane, sont Mango (avec une boutique ici à Montréal) et Custo Barcelona.

Les frères Dalmau (Custo et David) sont nés à Lleida (Lérida) et ils ont commencé a concevoir des designs et des vêtements dans les années 80 avec une passage aux États Unis où ils ont vu le style «Californien» qui nexistait pas en Espagne à lépoque. Inspiré de ce voyage ils ont commencé à apprendre les techniques dimpression et finition en mettant laccent au design graphique, un domaine quils se sentaient à laise et motivé. Avec du temps, leurs créations avec beaucoup dutilisation de la couleur et des impressions ont donné une reconnaissance et tendance à leur nom. Aujourdhui la marque a eu beaucoup de succès et Custo Barcelone se présente chaque année ses défilés de mode à la Mercedes Benz Fashion Week à New York.

Je mexcuse pour le retard, Custo Barcelona a présenté sa collection Automne Hiver 2013 le 10 février et, selon moi, a eu beaucoup de succès. La collection a été au courant avec les tendances observées dans les autres maisons de couture et elle a été aussi très créative mélangeant les textiles comme le cuir, la laine, les paillettes et le velours et aussi incluant une petite éclaboussure de couleur. Finalement je trouve aussi que cette collection est très agréable à porter pour tous les jours.

Voilà le défilé en direct : «http://www.revistagq.com/articulos/el-desfile-de-custo-barcelona-en-directo-desde-ny-en-gq/17738»

-Ryan Yevcak

Sources: – http://blog.custobarcelona.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Custo_Dalmau
http://www.revistagq.com/articulos/el-desfile-de-custo-barcelona-en-directo-desde-ny-en-gq/17738

Le plaisir de comprendre le sens de la musique qu’on écoute

février 26, 2013

À l’occasion de la préparation pour le test du mercredi 27 février j’ai compris mieux le sens d’une chanson d’un mes chanteurs préférés, Joan Manuel Serrat. Il s’agit de Por las paredes (Sur les mures).

http://youtu.be/O-psvD99WS4

Cette chanson, qui commence par la phrase “Mil años hace que” (Il y a mil ans que…) fait une récapitulation très réussie de l’histoire du peuple catalan. Je vous invite à l’écouter et, si quelqu’un le veux et a le desir, à modifier et embellir la traduction proposée par le traducteur de Google.

Le texte de la chanson a été originalement écrit en espagnol et pour ceux qui comprends l’espagnol je vous propose aussi d’aller sur le site ci dessous pour voir une autre version de nos cours d’Introduction à la culture catalane, cette fois par la voix de Joan Manuel Serrat .

http://www.jmserrat.com/foro/viewtopic.php?f=3&t=2389

mariojeru

Stella Splendens festive

février 24, 2013

Dans le cadre du cours, nous avons écouté la version de Jordi Savall de Stella Splendens, composition qui fait partie de ‘Le Livre Vermeil de Montserrat’,  l’un des codex de musique médiévale le plus importants en Europe et exemple paradigmatique de la musique religieuse d’allure populaire en Catalogne.

Stella Splendens est l’une des dix pièces consacrées à la Vierge Marie (la Moreneta), mélodies de caractère pieux adressées aux pèlerins. Voici la vidéo de la version écoutée en classe.

En 1993, le groupe de musique acoustique Elèctrica Dharma a sorti un disque avec quelques « versions contemporaines » du « Livre Vermeil de Montserrat », dont cette Stella Splendens festive (vidéo aves des images de la periode et des comtes-rois catalans vus en classe).

LES DESSERTS CATALANS!

février 20, 2013
La fameuse Crème catalane

La fameuse Crème catalane

Tel qu’illustré par le manuel « Llibre de totes maneres de confits » (Livre des confiseries en tous genres) datant du XVe siècle, il est reconnu que la pâtisserie catalane est une des mieux documentées à travers le monde et cela dès le Moyen-Âge.

Par les différentsproduits utilisés lors de la préparation des desserts, tel que la farine d’amande ou bien le beurre, l’histoire de la pâtisserie catalane illustre parfaitement l’ouverture aux influences extérieures de cette nation qui elle-même renferme encore aujourd’hui plusieurs origines.

Grâce aux plantations arabes de canne à sucre, les Pays Catalans furent dans les premiers à utiliser cet ingrédient lors de la préparation de desserts. Par contre, il ne faut pas omettre la présence de pâtisserie salée.

Les fruits séchés et confits étaient prépondérants par rapport à l’usage de fruits frais tel que dans les « coques » et « coca » aux cerises.

Finalement, il ne faut pas avoir la fausse idée que les desserts n’étaient point présents dans la cuisine domestique. Comme la cuisine catalane, les desserts avaient leur place à tous les niveaux de la hiérarchie.

Pour en savoir d’avantage sur les pâtisseries traditionnelles catalanes je vous invite à consulter l’article nommé « La pâtisserie traditionnelle » sur le site de la Generalitat de Catalunya : http://www20.gencat.cat/portal/site/culturacatalana?newLang=fr_FR.

Un roman en langue française, d’abord en espagnol et en catalan.

février 19, 2013

« Les Tchèques, à côté du mot nostalgie pris du grec, ont pour cette notion leur propre substantif, stek, et leur propre verbe ; a phrase d’amour thèque la plus émouvante : stýská se mi po tobe: j’ai la nostalgie de toi ; je ne peux supporter la douleur de ton absence. En espagnol, añoranza vient du verbe añorar (avoir de la nostalgie) qui vient du catalan enyorar, dérivé, lui, du mot latin ignorare (ignorer). Sous cet éclairage étymologique, la nostalgie apparaît comme la souffrance de l’ignorance. »

Milan Kundera , L’ignorance. Gallimard, 2003, page 12.

Il y a quelques semaines j’ai commencé à lire le roman de Milan Kundera et mon attention a été particulièrement retenue par sa référence à l’espagnol et au catalan. Ce qui dans une œuvre française est peu commune. De plus, la considération de l’espagnol et du catalan de la part d’un écrivain, d’aussi prestigieuse renommé que celle de Kundera, ne m’est pas passée inaperçue. L’auteur a également mentionnées d’autres langues, néanmoins l’évocation de ma langue maternelle m’a personnellement touché en tant que lecteur hispanophone. Par conséquent, j’ai continué à lire non seulement à cause de la renommé de l’écrivain, mais, notamment, dû lien entre cette œuvre et ma langue. C’est alors, je me suis rendu compte de quelque chose qui m’était étranger, c’est-à-dire, que le catalan était un maillon important dans la chaine étymologique de ce mot que j’utilise fréquemment. Quelle ignorance de ma part!
Et bien, pour donner suite à cette découverte j’ai enquêté un peu et j’ai appris que près de trois cent cinquante mots du catalan font partie du vocabulaire espagnol. Également, j’ai appris que ce livre avait été publié par Tusquets, une maison d’édition à Barcelone, en version espagnole et catalane, … et cela trois ans avant la version originale en français! Sans doute que le public hispanophone et catalan accordait une importance spéciale à cet auteur.

Le chantier naval de Pierre le Grand

février 17, 2013

Après 25 ans de travaux, la restauration des Drassanes de Barcelone, le chantier naval en style gothique médiéval construit par Pierre le Grand (le fils de Jacques I le Conquérant), vient juste d’être terminée cette semaine. L’espace abritera bientôt à nouveau le musée maritime, avec un nouvel aménagement. Sous ces voutes, des milliers de bateaux ont été construits au cours des siècles, dont ceux qui ont transporté les Almogavres de Roger de Llúria pour accompagner Pierre le Grand en Sicile ou encore ceux qui ont accompagné Roger de Flor et la Compagnie catalane d’Orient.

Source: 324.cat/drassanes et Ajuntament de Barcelona

La ville de Sitges endiablée par son Carnaval

février 13, 2013

Du 7 au 13 février 2013, la petite ville de Sitges, située à 35 km au sud de Barcelone, accueillait son traditionnel Carnaval de renommée mondiale. Le Carnaval de Sitges, qui attire chaque année plus de 300 000 personnes, est bien connu pour ses parades colorées, sa musique de rue endiablée, ses festivaliers exaltés en tenue légère ou parés de costume extravagants, ses feux d’artifice et ses parades d’enfants, pour ne nommer que ces éléments. Il est également très prisé par la communauté homosexuelle, qui y est de plus en plus représentée d’année en année.

Parmi les parades les plus populaires, citons notamment la Rua de la Disbauxa (Parade de la Débauche), qui compte plus de 40 chars, et la Rua de l’Extermini (Parade de l’Extermination), où des drag-queens pleurent symboliquement la fin de la fête.

En observant un vidéo de la Parade de la Débauche (voir lien ci-joint), j’ai été impressionnée par la complexité des chorégraphies présentées, moi qui associe généralement les parades à des manifestations costumées, en oubliant parfois l’esprit de la danse qui peut être omniprésent dans ce genre d’évènements. Je vous invite à regarder le vidéo et à me faire part de vos commentaires.

Sources:
http://www.oh-barcelona.com/fr/blog/2013/guide-touristique/gay-et-lesbiennes/carnaval-sitges-9095
http://www.visitsitges.com/fr/carnaval-en-sitges

Le sentiment national catalan se vit aussi dans le sport

février 13, 2013

LE SENTIMENT NATIONAL CATALAN SE VIT AUSSI DANS LE SPORT

Le mois dernier,la chaîne de télévision américaine CBS a fait un reportage très intéressant à propos du modèle sportif du FCB. Le programme « 60 minutes » qui a déjà 44 saisons et qui se transmit dans plus de 100 chaînes de télévision internationales de tout le monde.
Le 6 janvier le FCB a été le protagoniste de cette mission, montrant les principes d’identité et le modèle formatif de ses joueurs depuis leur arrivée au centre sportif « La Masia » .
La Masia est le berceau du FCB et c’est le centre de formation des jeunes qui ont quitté leurs familles et villes pour faire une carrière sportive au Barça ; un lieu qui a comme objectif optimiser la formation intellectuelle, personnelle et sociale des sportifs.
Tel est le cas de différents joueurs comme Messi, Cesc Fàbregas, Gerard Piqué parmi beaucoup d’autres.

Voici l’émission en anglais du programme « 60 minutes »

http://www.cbsnews.com/video/watch/?id=50138328n

Ingrid Santana

La Masia: un modèle pour les ligues de sport professionnel en Amérique?

février 11, 2013

Récemment, le magasine d’information américain diffusé et produit par CBS, 60 minutes, fit un reportage sur le fameux centre de formation de l’équipe de soccer le FC Barcelone, La Masia-Centre de Formació Oriol Tort ou plus simplement, La Masia. Depuis 1979, l’équipe forme, dès le plus jeunes âge, leurs futurs joueurs. Les élèves sont éduqués autant au niveau scolaire que dans le développement de leur habiletés au soccer.

Avec les résultats que démontrent une telle façon de former ses joueurs, on peut se demander si la pratique pourrait s’appliquer aux différentes ligues professionnels de sports. Pour la saison 2012-2013, le FC Barcelone a présentement onze joueurs qui sortent des bancs de leur école de formation. Il est évident que pour des sports tel que le hockey , en Amérique, il faudrait complètement restructurer, depuis la base, la façon de former les jeunes pour, entre autre, leur permettre de finir leurs études, tout en pratiquant de façon intensive un sport. La majorité des jeunes qui font partis de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) n’ont pas finis leur secondaire ou n’ont pas fait d’études post-secondaires. Ainsi, afin de permettre aux jeunes de compléter leurs études, ne devrait-on pas s’inspirer du modèle de la Masia?

Voiçi le reportage fait par 60 minutes:

Sources

http://www.fcbarcelona.com/club/facilites-and-services/masia

http://www.imdb.com/title/tt0123338/

http://www.fcbarcelona.com/football/first-team/detail/article/eleven-la-masia-graduates-on-the-pitch