Archive for mars 2013

Prohibit oblidar!

mars 27, 2013

memoria

Après avoir assisté à la conférence de Mme Francine Nadal sur l’exil catalan au Québec, cette présentation pleine de sentimentalisme, de nostalgie et de souvenirs, m’a fait penser à la controverse mais juste loi de la mémoire historique qui a restauré la citoyenneté des centaines de milliers d’enfants et petits-enfants d’exilés espagnols comme un acte de justice.

Loi promulguée par le gouvernement socialiste du Président José Luis Rodriguez Zapatero en 2007. Il avait le soutien de la plupart des partis, sauf le Parti Populaire et Esquerra Republicana de Catalunya qui a proposé son propre projet: Loi sur la mémoire historique républicain et antifasciste.

Grace à cette loi, Lluis Companys est un des catalans renommé qui est parmi les 855 certificats de reconnaissance délivrés à ceux qui ont souffert la persécution ou la violence pendant la guerre civile espagnole et la dictature de Franco.

Il est important de souligner qu’il y avait des antécédents comme certains décrets et lois avant la Ley de Memoria Histórica, qui ont permis le retour de beaucoup d’exilés, c’est le cas de la loi d’amnistie de 1977 promue par Adolfo Suárez, le président de la transition.

Modification de noms des rues franquistes.
foto_g_accion_memoria_historica_2_4

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_sur_la_m%C3%A9moire_historique

Le «caganer», un santon particulier

mars 27, 2013

caganerLe « caganer » est une des figures plus populaires des traditions catalanes pendant Noël. Cette figure fait partie de la crèche des Catalans. Traditionnellement  « l’homme qui fait caca »  se trouve dans un endroit discret sinon, ce serait une manque de respect. L’idée d’avoir le « caganer » dans la crèche est de faire chercher la figure et que les gens prennent le temps pour le trouver.

Chaque année les artisans se préparent avec une grand créativité, en personnalisant  le caganer avec l’identité d’une personnage national ou international.

Ingrid Santana

Les Castells, tours humaines de la Catalogne

mars 27, 2013

Un article d’Ingrid Santana

Les « castells » en catalan, qui signifie “châteaux”, sont une des manifestations culturelles représentatives de la Catalogne, qui consiste à faire des constructions humaines.
Les équipes sont appelées « colles ».

Dans la structure d’un château se peuvent voir trois parties: la « pinya », le « tronc » et le « pom de dalt ».

La « pinya » est la base de la construction, sur laquelle repose tout son poids et qui a pour objectif d’amortir le coup en cas de chute, mais surtout de stabiliser et de supporter la structure qui se lève.

Le « tronc » se compose d’un nombre concret de personnes à chaque étage, qui varie en fonction du château (entre 1 et 9 personnes). C’est de ce nombre de personnes par étage d’où le château prend son nom propre.

Au sommet du château se trouve la « canalla » (mot signifiant « enfants »), formé par le « pom de dalt canalla, puisque ce sont eux avec leur agilité qui grimpent jusqu’au plus haut.

Dans les châteaux les plus complexes peuvent se trouver une ou deux bases supplémentaires par-dessus la “pinya ».

Chaque personne qui participe de la construction reçoit le nom de « casteller ».

Voici une vidéo des castells de villa Franca qui chaque année travaillent fort pour une présentation chaque fois plus spectaculaire que l’année dernière. Amusez-vous !

Miss nation catalane pour l’indépendance

mars 26, 2013

miss-nation-catalane copia

Selon le concours Miss Nation catalane, les mouvements souverainistes catalans sont aussi une question de beauté. En effet, la gagnante Jessica Oliveras de 20 ans originaire de la région de Garrotxa, et aussi étudiante en infirmerie, nous montre son penchant pour la souveraineté catalane en se déshabillant dans une photo pour la revue espagnole Interviu , où sa poitrine se voit couverte de signes identitaires catalans, comme le drapeau indépendantiste, l’estelada, et le blason. Pour elle, c’est une représentation parfaite de la femme catalane ‘’vaillante, intelligente et patriote’’. Tout comme la Catalogne, la jeune femme révèle ne pas ‘’encore réussi à devenir indépendante » de ses parents, faisant d’elle alors la candidate parfaite pour représenter son pays. De ce fait, la nouvelle Miss représentera en mai 2013 l’état catalan au concours Miss Latin America of the World au Mexique; les catalans ont de quoi être fiers!

http://www.la-clau.net/info/miss-nation-catalane-se-deshabille-pour-lindependance-7675
http://www.lindependant.fr/2012/12/08/les-miss-du-sud-posent-pour-la-bonne-cause-la-nation-catalane-a-sa-miss,1708993.php

Oleksandra Bershadska

 

Les plages de Barcelone

mars 26, 2013

Si vous pensez voyager à Barcelone durant la saison estivale, quoi de mieux que de profiter des magnifiques plages et de la mer méditerranée. Effectivement, la ville contient 7 plages et chacune avec sa spécificité et ses installations. Mais laquelle vous convient le mieux?

San Sebastià : Cette plage située proche de l’animation du centre-ville est la destination touristique la plus populaire. Vous pourrez y pratiques de nombreux sports nautiques et visiter non loin l’aquarium et le centre commercial Magnum.

Barceloneta: C’est la plage la plus ancienne et la plus populaire de tout Barcelone. Elle attire particulièrement un public jeune pour ses nombreux bars, les ‘’chringitos’’, et discothèques situés sur le bord de la plage. Le plus connu est le IceBarcelona.

Nova Icària : Cet endroit est surtout visité par les familles, lui donnant une atmosphère plus calme et plus détendue. De plus, cette plage est bien connue pour ses restaurants si vous êtes amateur de gastronomie catalane.

Bogatell : Le meilleur sable se trouve sur cette plage et c’est aussi la plus éloignée de tous. Quoi de mieux que se détendre entre amoureux?

Mar Bella: Son nom le dit bien, cette plage est connue essentiellement pour la beauté de son paysage maritime. Avec des jardins verts et une bibliothèque qui ouvre pour les mois d’aout et juillet sur le terrain même, c’est l’endroit parfait pour se détendre. De plus, c’est la seule plage naturiste de la ville; pour ceux qui aiment oser!

Nova Mar Bella: Cette plage est parfaite si vous cherchez de la tranquillité. Par contre les hauts immeubles se trouvant en arrière-plan ne la rendent pas très attractive.

Llevant: L’endroit propose très peu d’activités, mais étant assez éloignée du centre-ville, l’atmosphère y est très paisible.

BONNES VACANCES!

http://www.oh-barcelona.com/fr/blog/2012/activites/plein-air/plage-de-barcelone-4989

www.freresdelamer.org

colliotte.free.fr

Oleksandra Bershadska

14 d’abril: Macià contra Companys

mars 26, 2013

Après avoir parlé en classe de deux des présidents de la Generalitat qui se sont suivis dans la période mouvementée des années 30, Francesc Macià et Lluís Companys, j’ai voulu en savoir plus sur l’éphémère République catalane qui a été proclamée entre le 14 et le 17 avril 1931. En faisant un tour à la Médiathèque d’Études catalanes, j’y ai trouvé le film « 14 d’abril: Macià contra Companys » de Manuel Huerga, que je vous invite fortement à louer si vous désirez en apprendre davantage sur les trois jours où la Catalogne a été une République souveraine.

Ce que j’ai trouvé intéressant du film, c’est qu’il a été tourné sous forme de documentaire fictif, où plusieurs personnages importants de l’histoire de la Catalogne à ce moment parlent à la première personne à la caméra et livrent leur témoignage et leurs impressions sur les évènements passés entre le 14 et le 17 avril 1931 (parmi eux, Francesc Macià, Lluís Companys, le chef de la Ligue Régionaliste Francesc Cambó, le journaliste Josep Maria Planes, l’écrivain Josep Pla, l’ancien roi d’Espagne Alfons de Borbó, le Président de la République espagnole Niceto Alcalà-Zamora, les dirigents d’Estat Català et de l’ERC Jaume Ayguadé, Ventura Gassol, Joan Casanellas, Joan Casanovas, le Capitaine Général de Catalogne Eduardo López Ochoa, etc.). Ces témoignages sont entrecoupés par une reconstitution chronologique qui nous montre l’évolution de la situation catalane du mois de mars au 17 avril 1931, révélant la rapidité avec laquelle se sont enchaînés les évènements. La fiction dicumentaire nous transporte ainsi à la Conférence d’« Esquerres » où fut fondé l’ « Esquerra Republicana de Catalunya » en mars 1931, au discours de Companys dans lequel il proclame la République le 14 avril, à la proclamation de la République catalane par Macià la même journée, à différentes rencontres stratégiques entre hommes politiques pendant ces jours effervescents, à certaines conversations téléphoniques entre Barcelone et Madrid, et finalement, à l’annonce publique de l’accord entre Madrid et la Catalogne et du passage de la République catalane à la Generalitat.

À mes yeux, le visionnement de ce film est un excellent complément au cours et permet de mieux comprendre l’esprit qui régnait en Catalogne au mois d’avril 1931, c’est pourquoi je vous invite à le louer vous aussi et à me donner vos commentaires, il me fera plaisir de discuter du film à nouveau avec vous!

Le ski en Catalogne

mars 25, 2013

Étant une fervente amatrice de ski alpin, je me suis demandé si la Catalogne, située proche des Pyrénées, était un endroit propice pour pratiquer ce sport d’hiver. L’Espagne compte 34 stations de ski et 10 d’être elles sont en Catalogne. Avec des chutes abondantes de neige dans la région montagneuse et un domaine skiable de (km). La station Baqueira-Beret, dans les Pyrénées catalanes, est reconnue pour avoir les meilleures conditions de ski de l’Espagne. Puis au coeur de la Vallée de Boí, dans la province de Lleida, se trouve la station de Boí Taüll.

Voici quelques références pour aller faire du ski en Catalogne:

http://actiunatura.catalunya.com/es/distribuidora.php?id=20

http://www.spain.info/fr_CA/reportajes/espana_garantia_del_mejor_esqui.html

http://www.spain.info/en/reportajes/pirineos_de_espana_un_gran_dominio_esquiable.html

http://www.catalunya.com/que-faites-vous/sports-d-hiver

 

Fanny Beaudry Campeau

75 ans déjà

mars 20, 2013

Du 16 au 18 mars 1938, dans le cadre de l’appui de l’Italie à Franco dans sa lutte contre le gouvernement républicain, les avions du corps expéditionnaire italien bombardèrent Barcelone.

Durant cette attaque aérienne, environ 50 tonnes de bombes furent larguées et cela tout au long de 17 attaques consécutives. Causant environ mille morts et plus de mille blessés, cette initiative du croiseur italien Eugenio di Savoia avaient pour but d’impressionner Hitler suite à la fin de l’Anschluss le 12 du même mois par le régime national-socialiste allemand. Mussolini voulant démontrer la puissance de son règne aux Allemands, envoya donc l’aviation légionnaire italienne attaquer Barcelone. Finalement, après un court moment de répits, l’atmosphère de panique atteignit son faîte au sein de Barcelone, un massacre avait eu lieu. Un camion militaire transportant des explosifs au centre de la ville explosa suite à une de ces raids aériens. Conséquemment, les habitants démoralisés prirent conscience qu’ils avaient perdu cette guerre.

   imgres       Drapeau de la Catalogne

Tous les faits historiques ici présents sont tirés de http://www.ilpost.it/2013/03/17/quando-gli-italiani-bombardarono-barcellona/ prevenant de http://www.micciacorta.it/home/naviga-tra-le-categorie/14-storia-a-memoria/11160-barcellona-1938-cosi-la-morte-arrivo-dal-cielo-la-strage-che-pesa-sugli-italiani-.html

Source d’appoint: http://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardements_de_Barcelone

Camille Plante-Vachon

Après Alexandre VI Borgia (1492), un nouveau Pape catalan en 2013?

mars 12, 2013

lmgijZkvcuIDaMN-556x313-noPad

‘Volem papes catalans’ est le slogan avec lequel une campagne lancée sur les réseaux sociaux prétend promouvoir la candidature du cardinal et archevêque de Barcelone, Lluís Martínez i Sistach, comme successeur de Benoit XVI.

La campagne compte déjà avec une  page Facebook et le profil @sistachpapa sur Twitter, en plus d’une pétition sur le portail Change.org pour que Sistach soit élu Pape. Ce slogan profite du « Volem bisbes catalans » (Nous voulons des évêques catalans), campagne qui a eu lieu pendant le franquisme pour protester contre la nomination d’évêques non catalans aux diocèses catalans.

Si les cardinaux réunis à Rome tiennent à considérer le bilan du dernier pape d’origine catalane, Alexandre VI (Roderic Borja élu en 1492), M. Sistach n’aura pas beaucoup de chances…

 

Alexandre VI (Roderic Borja)

Source: www.naciodigital.cat/noticia/51839/volem/papes/catalans/campanya/favor/martinez/sistach

1 000 ans d’histoire européenne en 3 minutes

mars 11, 2013

Évolution de la carte de l’Europe, dès l’année 1000 ap. J.-C. jusqu’au XXIe siècle. Veuillez noter l’évolution des territoires de langue et de culture catalanes.