Tarraco (aujourd’hui Tarragone)

by

Qu’est ce que Tarraco ?

Tarraco est le nom antique de la cité appelé aujourd’hui Tarragone (en Catalogne, en Espagne). Sous l’Empire romains, la cité fut l’une des plus importantes villes de la péninsule ibérique et aussi la capital de la province romaine appelé ‘’Hispania Citerior’’(Hispanie citérieure)1. À cette époque, le nom complet de cette ville était ‘’Colonia Iulia Urbs Triumphalis Tarraco’’, auquel Jules César accorda ce titre à Tarraco vers 45-49 av. J.-C.

Dans le temps des Romains (bref description):

Avant l’arrivée des Romains, Tarraco était un village ibérique appelé Cesse. Sa situation stratégique, une colline côtière près de l’embouchure du Tulcis (rivière en Catalogne aujourd’hui connue sous le nom de Francolí), attire les armées romaines, qui la transforment en base militaire en 218-206 av. J.-C., pendant la Deuxième Guerre punique.

Tarraco devient vite la Cartago Nova, le grand port de communications avec l’Italie et la porte d’entrée de la vallée de l’Èbre et de l’intérieur de la péninsule Ibérique. À la fin du IIe siècle av. J.-C., la ville est urbanisée, on y installe des égouts, on y ouvre des voies et on y construit un temple capitolin sur le premier forum. Le forum de la ville, construit dans la partie basse, près du grand port protégé par un barrage de piliers, s’agrandit au fil des ans. Les Romains y édifient une basilique judiciaire à trois nefs, où ont lieu les procès.

Tarraco restera une ville importante aux IVe et Ve siècles ap. J.-C. Dans le bourg de Centcelles (Constantí), un riche personnage local aurait été enterré dans un luxueux mausolée sous une coupole décorée de mosaïques polychromes. Il est si majestueux qu’on a pu penser pendant des années qu’il pouvait s’agir de la tombe d’un empereur !

Et aujourd’hui ?!….

En 2012, la ville comptait environ 130 323 habitants. De nos jours mêmes, la cité demeure toujours aussi importante. En 2000, l’UNESCO a classé les monuments romains au patrimoine de l’humanité. Au Museu Nacional Arqueològic de Tarragona et au Museu d’Història de Tarragona, sont conservés des éléments architectoniques, des céramiques, des verres, des métaux et une collection de plus de 1 200 dalles funéraires romaines, considérée comme la plus riche de toute la péninsule Ibérique.

Capitale économique, intellectuelle et culturelle du sud de la Catalogne, son influence va au-delà des frontières provinciales. Elle abrite le plus grand centre pétrochimique d’Espagne. La ville de Tarragone avec son agglomération reste très compétitive sur le plan national et international grâce à son fort secteur industriel et touristique. Le secteur tertiaire augmente en effectifs année après année.

1 L’Hispanie citérieur : Après la victoire romaine contre Carthage lors de la 2iem Guerre punique, la République romaine divisent leurs territoires ibériques en deux provinces dont: l’Hispanie ultérieure et l’Hispanie citérieure. L’Hispanie citérieure couvre la côte méditerranéenne des montagnes Pyrénées.

Vue panoramique de Tarragone, Catalogne, Espagne. Prise en 2009

Vue panoramique de Tarragone, Catalogne, Espagne. Prise en 2009

800px-Tarragona_-_Panoramica_01

Le port de Tarragone, la plage des Miracles et la rue Passeig Maritim Rafael de Casanova, Tarragone, Espagne. Prise en 2009

Sources:

Generalitat de Catalunya gencat.cat: http://www20.gencat.cat/portal/site/culturacatalana?newLang=fr_FR

http://ca.wikipedia.org/wiki/T%C3%A0rraco

Images: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tarragone

Advertisements

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :